Ce que j'aimerais avoir en France – Matsumoto Kiyoshi

Matsumoto Kiyoshi n’est pas un homme (n’est pas une femme non plus, d’ailleurs). Matsumoto Kiyoshi n’est pas non plus implanté en France, ce qui est bien dommage. Pourquoi donc ? En France, nous avons des Sephora, des Marionnaud, des Nocibée et des parapharmacies. Grâce à ELLE, j’ai réalisé que les parapharmacies n’étaient pas tout à fait des pharmacies, et que je peux y acheter autre chose que de l’aspirine (pour me soulager des migraines lorsqu’ELLE m’explique pour la quinzième fois de la semaine pourquoi il faut ab-so-lu-ment que je me protège la peau avec de la crème solaire, même en hivers, même si je suis naturellement très bronzé, hérédité asiatique oblige).

Voilà pourquoi j’ai décidé que, ce que j’aimerais avoir en France, ce sont des boutiques Matsumoto Kiyoshi. La première dans laquelle ELLE m’a emmené était coincé entre la voie ferrée et le parc de Ueno, Tokyo, une ruelle animée, colorée, bariolée, me rappelant très fortement l’ambiance de Camden Town à Londres (les punks en moins, les poissonneries en plus).

 

Pour une amatrice de soins asiatiques majoritairement japonais (quelques produits coréens se battent parfois en duel), Matsumo Kiyoshi est le paradis sur deux, trois voire quatre étages, en fonction de la boutique dans laquelle vous pénétrez. ELLE est dure avec ma peau, mais ses yeux s’illuminent comme une enfant devant un magasin de sucrerie dès que le seuil est franchi : à presque perte de vue (pour une vue de garçon) des soins verts, roses, bleus, la plupart du temps mis en avant à grands coups de pancartes jaune canari, rouge vif, orange fluo, vantant tel ou tel mérite et petits plus pour la peau que je suis bien incapable de traduire, puisque je ne lis pas le japonais. Dans chaque recoin, des vendeuses souriantes, propres sur elles, prêtes à aider, renseigner, suggérer, guider, sans agressivité commerciale (du moins est-ce l’impression que j’ai eu). Pour une fille, c’est l’extase à chaque rayon, à chaque coin, les merveilles débordent de partout : boissons au collagène, masques à l’acide hyaluronique, parfums pour les cheveux, dentifrices au fruits rouges, pomme, pêche, poire, abricot. Un après-midi chez Matsumoto Kiyoshi, et vous êtes certain de faire plaisir à votre petite amie, beaucoup moins à votre CB. Mais quand on aime….

Je conclurai donc ainsi : amis geeks, amis boyfriends de make-up addicts, la prochaine fois que vous visitez Tokyo, si vous désirez passer beaucoup, beaucoup de temps à flâner à Akihabara (le quartier Hight-Tech de la capitale), n’hésitez pas à conduire votre chère et tendre chez Matsumoto Kiyoshi pendant ce temps. Elle ne pourra que vous en remercier, vous aurez la paix et l’agréable sentiment de réaliser une bonne action. Si si.

A titre personnel, cela me permettrait d’acheter mes recharges en Tamagohada aussi facilement que j’achète mes croissants, mais malheureusement Matsumoto ne le voit pas du même oeil…

Crédits : Matsukyio.co, Google Street View, Wikimedia.

3 commentaires

  1. J’adore ces magasins, j’y ai passe des heures pendant mon sejour au Japon a la fin de l’annee derniere!

  2. moi aussi je l’adore
    j’ai meme la carte de fidélité

  3. … Un voyage au Japon… S’il vous plaiiiiiiiit Santa Claus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :