Chronique d'une nouvelle peau – Episode 1 – Tamagohada vs. The Dark Side

Se laver le visage ? Pour quoi faire ? En voilà une drôle d’idée. Je me douche tous les matins, et parfois même le soir. Ce avec du gel douche Neutralia bon pour la peau, à l’odeur irrésistible, le shampoing antipelliculaire de la marque au nom imprononçable qui commence par Schwarz et finit par kopf, rinçage, séchage (en se tamponnant avec la serviette, il ne faut surtout pas frotter me dit ma maman), les lentilles, la brosse à dent, et je termine avec [le truc hydratant dont j’ai oublié le nom] : dix ans que je suis le même rituel, dix ans que je suis frais et dispo au petit matin, tout propre, tout beau (faut voir), et tout fier de mon long, très long rituel « beauté » . Vingt minutes top chrono dont quinze sous l’eau presque bouillante, et hop ! (Oui, quinze parce que j’ai tendance à m’endormir sous l’eau chaude. En plus, une étude scientifique aurait prouvé que les hommes ont une activité cognitive plus développée le matin sous la douche, c’est pourquoi il ne faut surtout pas les embêter durant cette cérémonie.)

Malheureusement pour moi, ELLE a fomenté un plan diabolique. Un peu comme Glen Close, le Prada en moins, le truc bizarre à appliquer sur la peau en plus. Pire : ELLE veut procéder à l’éradication totale de mon bien aimé non-arsenal beauté/soin du corps décrit un peu plus tôt ! La lutte a été acharnée, le débat a été rude, le siège aussi long que celui du village gaulois dont personne ne connaît finalement pas le nom, et je peux vous garantir que cela ne s’est pas fait à coups de babas au rhum, ni de petits bonhommes en mousse.

Pour cette occasion le cheval de Troie pris la forme d’un adorable petit tube bleu clair (mais il paraît que d’autres le voient vert clair), formé dans un plastique plutôt agréable au toucher (limite sensuel, tout doux à caresser, ne collant pas sous les doigts). Quelque chose de petit, mignon, diabolique une fois trempé dans l’eau : non, ce n’était pas un gremlin, c’était Tamagohada ! (Tadaaam !)

 

Mon absence de rudiments de japonais ne me permet pas d’affirmer que « Tamago » signifiait oeuf (même si les tamago-maki sont des makis à l’omelette et que les tamagotchis étaient plutôt ronds tendance ovoïdes), crochet étymologique ni indispensable, ni rassurant, mais Hada Labo promettrait de révéler la douceur EGGQUISITE de ma peau, ce qui finit de me mettre la puce à l’oreille. Ah ah ! Ben voyons. Chose promise, chose à vérifier !

Tamagohada, donc, m’est apparu comme une crème que j’ai à l’époque qualifiée de crème, avec une texture de crème (c’est doux, c’est froid), une odeur de crème (c’est doux, ça sent l’amande, pour un boyfriend débutant toutes les crèmes sentent l’amande), une couleur de crème (c’est doux, c’est blanc), bref le genre de truc qu’un garçon dans mon genre pourrait parfaitement confondre avec du gel douche, du shampoing ou du dentifrice (non, quand même pas, pour cela il faudrait qu’il sente la chlorophylle). Faut-il se frictionner sur peau sèche, sur peau mouillée, sur peau légèrement humidifiée ? Est-ELLE certaine que mon visage ne va pas se décomposer à vue d’oeil, et peut-ELLE me garantir que je ne finirai pas comme Double Face si une erreur de manipulation advient ?

J’ai pris mon courage et mon visage à deux mains, gonflé fièrement mon torse plein de vaillance, de virilité (et de doute), et plongé sans outre tergiversation le tout sous le robinet. Hop. Comme ça. C’est pas agréable, l’eau, c’est froid, j’ai toujours peur d’y perdre mes lentilles, et on s’en prend plein dans le nez. Alors que j’étais à moitié aveuglé par ce jaillissement aqueux, ELLE en a profité pour me déposer une noisette (une noisette ? Que dis-je, une noix ! Une amande, un cocotier !) de crème dans le creux de la main. « Vas-y, frotte bien partout, mais pas dans les yeux. » (ELLE me prendrait pas pour une chèvre par hasard ?), et comme je suis docile et aveuglé par l’am… par l’eau dans les yeux, j’ai frotté, frotté, frotté, aussi fort que d’autres pompaient, pompaient, pompaient. « Et maintenant, tu rinces. » Quoi ? Encore de l’eau ? J’aisigné pour une peau propre, pas pour me transformer le visage en piste d’aquaplaning ! Mais comme vous vous doutez bien que je ne peux pas LUI résister, je me suis sagement exécuté. Rinçage. Séchage. Puis quelques étapes complémentaires que je vous conterai tantôt.

Verdict :

En juin 2011, je ne connaissais pas TAMAGOHADA, et n’avais jamais goûté au nattô. Depuis, j’ai testé les deux, je vire au violet périmé si vous me parlez de cette infâme mixture au soja, mais j’essaie toujours d’avoir un tube de TAMAGOHADA d’avance.

Comment pourrais-je vivre un jour sans me nettoyer le visage avec ? Comment, mais comment donc ? Peut-être ai-je eu le malheur de tomber tout de suite sur un nettoyant qui me semble à la fois efficace et non-intrusif, me coupant de l’envie de vouloir en changer, peut-être le coup d’essais a-t-il été un coup de Maître(sse). Toujours est-il qu’aujourd’hui, ma peau est plus propre, plus douce, plus « miam !« , plus « graoou » et moins « bêêêêê« . Certes, nous n’avons pas remporté la guerre contre le côté obscurs, mais nous y travaillons, jour après jour, matin et soir, dans la joie et la salle de bain. Vous faut-il une preuve ? ELLE ne me parle plus de mes points noirs ( en tous cas plus qu’une fois par semaine…).

TAMAGOHADA 1 – DarkSide 0.

Longue vie au « Chuck Norris des Nettoyants ! » (© Sasha)

 
 
 
Crédits photo : mes mimines, HadaLabo.com
Publicités

11 commentaires

  1. Héhé j’adore ta façon de présenter le produit ! C’est un produit que j’ai en stock et pas encore essayé :) J’attends de finir celui que j’ai en cours ! Mais apparemment il est vraiment pas mal et peut être que je finirai comme toi : impossible de m’en passer !

  2. J’aime beaucoup ton humour ! Et encore un article intéressant :)
    Je connais bien la marque Tamagohada, mais j’avoue que je n’ai pas encore essayé ce produit là… du coup je vais l’ajouter à ma (longue) liste de produits à acheter ! ^^ (c’est malin, ça, tiens !)

    Et bravo pour votre site, vous formez une super équipe !! :)

  3. Bonsoir à toutes les deux, et merci beaucoup pour vos sympathiques commentaires qui vont droit au cœur (à défaut d’avoir des vertus dermatologiques, mais on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise). ;)

    Pour Tamagohada, vous pouvez vraiment y aller les yeux fermés, au sens propre comme au sens figuré : Sarah a mis beaucoup de temps à me convaincre (j’suis pas un Homme Facile moi, m’dam’), mais je ne regrette rien.
    Ah, si : de l’avoir terminé ce matin…

  4. Je lis ce blog depuis sa création quotidiennement et à chaque nouvel article c’est un peu comme la fin joyeuse et pleine d’amour d’un drama coréen dans mon cœur (c’est dire…). Alors apres avoir enfin pris mon courage à deux mains, je me lance et publie mon premier commentaire !

    Déjà: Merrrciiiiiiiiiiiiiii ! On n’en fait tellement pas assez de blogs comme ca… Et puis cet humour subtile hihi, ces revues alléchantes, j’en raffole et redemande (bizzarrement mon porte feuille non…)

    Petite question: N’ayant pas encore testé le grand, le merveilleux, le superbe Tamagohada (honte à moi), est il vrai qu’il n’est vraiment pas adapté aux peaux déshydratées ? Peau mixte, infâmes cicatrices et creux me rappelant toujours cette douce période acneique, irrégularités de teint et de surface, points noirs et pores dilatés font la fiesta sur mon visage depuis plusieurs mois et moi aussi, j’aimerais avoir ma peau d’oeuf mais ma peau est également déshydratée (jackpot quoi) et il semblerait que ca ne convient pas…. Je me permets donc de solliciter l’avis d’expert(e)s en question… Verdict ?

    1. C’est l’article de Bruno, mais je me permets de répondre à la question posée (j’ai aussi eu le Tamagohada). Ayant le « même » type de peau que toi (anciennement mixte qui est récemment passée à normale, cicatrices aussi, irrégularités et tout le reste… mais aussi déshydratée !).
      J’ai la peau déshydratée, et il m’assèche la peau, disons que j’ai la sensation de peau trop propre (pas de film hydrolipidique :/). Par contre, Bruno qui a la peau sèche, trouve que ça l’hydrate… Comme quoi, ça varie vraiment entre les personnes.

    2. Bonjour Tania,

      Pardonne-moi pour le long temps de réponse, je me suis laissé déborder par la semaine qui passe. Je tenais quand même à te remercier du fond du coeur, ce n’est pas tous les jours que nous avons des commentaires aussi gentils. Merci, merciii ! Ce sont des mots comme les tiens qui donnent envie d’écrire toujours un peu plus et nous donne l’énergie nécessaire à cette aventure ! [Bon, ça, et aussi les bons petit plats de la maman de Sarah, mais chut, j’ai rien dit.]

      Pour ta question technique relative à Tamagohada, Sarah a déjà apporté sa réponse. Voici la mienne : en réalité, en y réfléchissant, Tamagohada ne m’hydrate pas la peau dans le strict sens du terme. Je dirais plutôt qu’il nettoie tellement bien que, après utilisation, j’ai la sensation d’être totalement décrassé de la nuit, comme si j’avais une peau plus neuve, plus fraiche, plus sensible à l’air ambiant. Je ne dirai pas que c’est « comme la fraicheur venue de l’océan », mais ça reste dans cet esprit. De fait, avec ces sensations, quand j’applique ma lotion et ma crème hydratante, j’ai le sentiment qu’elles pénètrent mieux et sont beaucoup plus fraiches et agréables.
      C’est un nettoyant dont j’ai tout de suite ressenti l’efficacité, ce qui n’est pas si commun que cela. Et aujourd’hui, je suis un peu triste d’avoir terminé mon dernier tube… il va falloir que je me ressaisisse !

      Encore : mille fois merci. J’espère que nous aurons le plaisir de souvent te croiser ici à l’avenir. :D

  5. Merci ! Il t’a fait du bien niveau peau mise à part la déshydratation ? Je me dis sinon que ce serait peut etre plus « tolérable » un soir sur 2 et plutôt en mousse qu’en gel (Mousse dans ma tete= chose douce, agréable, léger, hydratant lol), non :s?…

    AH OUI j’ai remercié Bruno mais ça s’adresse à tous les autres aussi haha

    1. Ah, j’avoue que je n’ai aucune idée de la différence entre mousse et crème, je me dis qu’à part la texture, il n’y a rien d’autre. A vrai dire, le nettoyant aux AHAs qui a fait du bien à ma peau sans la déssécher, c’est le Mychelle (j’en parle sur le blog :). Honnêtement, je ne me souviens plus trop de ce qu’était ma peau lors de l’utilisation du TamagoHada, j’ai utilisé tant de produits aux AHAs à cetté époque (et ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux !)…
      En tout cas, la majorité des articles sur le Tamagohada est vraiment élogieuse à son égard.

      Pas de soucis pour qui s’adresse le remerciement ^^ !

      1. Je vais essayer et au pire je laisse hihi… Ah oui Mychelle aussi, je pense que je m’y aventurerai prochainement !
        Que me conseillerais tu pour réguler un peu ma peau tout en l’hydratant et en limitant un peu les dégâts (ton  » et ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux » m’intrigue….) (apres ca je me calme avec mes questions sans fin loool)

    2. Je te réponds ici car WordPress m’empêche de répondre à ton dernier message (il n’y a peut-être plus de place pour décaler la réponse selon la mise en page du site ? hum hum).

      En fait, à cette époque ma routine était nettoyant Tamagohada + lotion Clearegen de ÜNT, sérum Clearegen de ÜNT et une crème Neostrata ou autre (une crème basée aux AHAs en gros). J’en avais vraiment assez de mes microkystes et avais sorti l’artillerie lourde, sauf que non… Ca n’a pas marché. Tandis que là, un nettoyant aux AHAs et un masque de temps en temps aux AHAs, et ma peau se porte beaucoup mieux (less is more, peut-être ?).
      Pour réguler ma peau, j’ai utilisé de l’huile de jojoba pure en tant que « crème de nuit » (je la trouve plus efficace en utilisant mon nettoyant aux AHAs. Je suppose qu’en exfoliant doucement ma peau, et donc en « l’affinant », l’huile pénètre mieux). Pour la déshydratation, j’adore le sérum Aqua Deluge RX d’ÜNT. Pour le matin, j’apprécie beaucoup les crèmes Etat Pur. Une lotion hydratante est aussi un bon plus !

      1. OOOOOH MERRRRCIIIII !
        Si je comprends bien, pas de routine 100% astringente et surtout une bonne hydratation, la juste dose quoi :)
        En tout cas merci pour ces précieux conseils que je vais tenter de mettre en pratique !
        Sur ce, je cesse de t’accaparer (ouf) en attendant les prochains articles hihi
        Longue vie à Modjoooo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :