Chronique d’une nouvelle peau. Episode 3 – Whitening is the new black

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours apprécié les évidences presque autant que je chérissais la logique. Bébé, si j’avais eu des cubes de bois à mettre dans des carrés de bois, j’aurais mis des cubes de bois dans des carrés de bois. Mais comme je n’ai pas eu cette chance, je me suis rapidement rattrapé en école primaire à l’époque où d’autres chantaient que « le feu ça brûûûûle et l’eau sa mouille, tous les oiseaux volent dans le ciel » (oui, vous allez avoir la chanson toute la journée dans la tête grâce à moi, ne me remerciez pas). Plus jeune, alors adolescent, enfin entré au collège, j’ai découvert les lapalissades et leur sublime manière de tourner et retourner les évidences, ce qui, foncièrement,demeure le mécanisme préféré de beaucoup d’agences de marketing : « 100% des gagnants ont joué« , « 100% de nos clientes satisfaites ont trouvé leur bonheur« , « si j’avais su j’aurais pas venu » [ah, en fait, non.]

Adolescent, surtout vers la fin, là où la crise commence à pointer le bout de son nez, j’ai eu cette période qu’un ami a qualifié de « trouble de la logique élémentaire ». Je cherchais systématiquement à associer des éléments improbables, à construire des syllogismes biscornus, à dessiner des anneaux avec les mots, et des rubans de moebius, et des phrases sans queue ni queue. Que voulez-vous, on n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Le salut est arrivé un peu plus tard, avec les mathématiques (option coup de fouet et colles à toutes heures), lorsque j’ai découvert deux de mes mots préférés : truisme et trivial. Ou l’art d’énoncer le plus sérieusement du monde les plus grandes évidences, le petit doigt levé, entre le dandisme à la Oscar Wilde la rigueur sérieuse à la Chaplin.  Au fond, tout n’est que logique et évidence, il suffit d’attraper le bon fil de la pelote pour que tout se déroule et se découvre sans encombre.

Lorsqu’ELLE m’a fait découvrir le monde des cosmétiques (pour ne pas dire « lorsqu’ELLE a commencé à me torturer avec ses cosmétiques »), comme toute personne désirant garder le contrôle de soi de peur d’y perdre sa raison, j’ai tenté d’appliquer mon raisonnement logique et mon esprit rodé aux truismes en tous genres pour tenter de comprendre ce qu’il m’arrivait. Je dois plutôt avouer qu’au début, cela a bien fonctionné : ainsi les crèmes hydratantes hydrataient-elles, les poudres exfoliantes avaient la consistance de poudres et permettaient d’exfolier. Les huiles me rappelaient bel et bien de l’huile, aussi vrai que les rouges à lèvre sont parfois rouge, et régulièrement appliqués sur les lèvres. Dans ma lancée, j’ai découvert un monde merveilleux où les lotions lotionnaient, les sérums sérumaient, les masques masquaient et où les soins whitening blanchissaient. Grave erreur ! FAUX, ajouterait Norman.

Les soins « Whitening« , contrairement au lapin d’Alice, sont de faux amis, au moins étymologiquement parlant : les gammes whitening des différents laboratoires n’ont pas pour objectif de vous transformer en clone de Mickael Jackson. Cela implique que vous pouvez en mettre autant que vous le voulez, vous ne deviendrez en aucun cas des dieux/déesses de la danse (fini les rêves de gloire et de Moonwalk dans la salle de bain) et, accessoirement, vous ne deviendrez pas « plus blanc que blanc, comme Mir Vaisselle » (comme ELLE aime bien me le répéter). Les produits whitening ne vont donc pas vous diluer la peau ou vous transformer en statue de sel, soyez-en rassuré(e)s. En tous cas, je suis toujours aussi bronzé du visage et je n’ai toujours pas fondu. Dans les faits techniques, je préfère laisser la parole à bien plus experte que moi en la matière, disons, au hasard… Sasha ? Je peux donc plutôt me concentrer sur mon expérience personnelle.

Arbutin Whitening Lotion - HadaLabo

Figurez-vous que mon tout premier soin whitening provient de la marque Hada Labo. Ah bein ça alors, mais quel hasard, mais quelle nouveauté ! Je sais, je le dis et je me répète, je suis un garçon vide de surprise. Il s’agit, comme vous l’avez deviné, de  la lotion Arbutin Whitening. En vrai, elle ressemble à ça :

Vous aurez tous et toutes noté la présence extrêmement virile de Minnie (Note de Sarah : Heureusement que j’ai corrigé, il avait écrit Mini… Et pour ta gouverne -à Bruno-, cette lotion était une édition limitée !) car, après tout, pour être en forme le matin, pourquoi utiliser de l’extrait de glande de taureau quand un mignon dessin tout rose suffit ? (En vrai, quand je me sers de la lotion, je ne le vois pas car je suis trop myope…). A vue de nez, il y en a 170 mL, et pour le prix, je ne sais pas : la tradition chez nous veut qu’ELLE paye pour que je puisse souffrir tester en silence. En plus, dans ce cas précis, le flacon a été acheté à Osaka (p-s de Sarah : FAUX ! Je l’ai acheté à l’aéroport d’Haneda.), et il me semble qu’il était proposé en promotion accompagné  de l’Arbutin Whitening Milk (p-s de Sarah : FAUX bis ! Il raconte n’importe quoi ce garçon…). (Je me souviens par contre très bien avoir acheté un polo que je ne porte jamais à 1900 ¥, je suis un garçon à la mémoire superficielle et sélective…)

La composition :

Facile, il suffit de retourner le flacon et de lire ce qu’il raconte :

Et pour celles qui comme moi ne liraient pas les idéogrammes, voici la traduction in French (en m’aidant quand même de l’illustration officielle deux images au-dessus) :

  • De l’Arbutine pour lutter contre les points noirs.
  • De la Vitamine C, pour aider la peau à récupérer des dommages causés par le soleil.
  • De l’Acide Hyaluronique, pour une hydratation intense et pour garder la peau douce et souple.

Bien bien bien. C’est joli à dire, mais le matin c’est pas vraiment le genre de chose à laquelle je pense…

L’application :

Tous les matins en sortant de la douche (donc, en règle générale, vers 9 heures 42), et tous les soirs lorsque je me lave le visage avant d’aller me coucher (donc, en règle générale, quand je suis fatigué et qu’il n’y a plus rien de débile à la télé). C’est une lotion à appliquer sur peau sèche, mais attention, pas trop sèche. Dans ma routine, lorsque je sors de ma douche, je fais en sorte de conserver le visage légèrement humidifié pour procéder à la micro-exfoliation à l’aide de la poudre Dermafoliant de Dermalogica. Une fois rincé, je tamponne doucement avec la serviette, afin que la peau soit presque sèche, mais pas trop. Il m’a fallu pas mal de temps pour trouver la bonne texture et le bon timing. Je dirais donc « à appliquer juste avant que la peau ne commence à tirer ». A ce moment là, il faut en mettre une petite dosette dans le creux de la main :

Pour un dosage précis la forme du flacon n’est pas ultra-pratique et avec ma force surhumaine (doublée de la gravité terrestre) j’ai toujours peur d’en mettre beaucoup trop. Du coup, j’en mets jamais assez. Mais comme je n’en mets pas assez plusieurs fois de suite, je finis par arriver à la bonne quantité :

En règle générale, ELLE ne m’aide pas, mais là, exceptionnellement, c’était compliqué de tenir l’appareil photo et le flacon en même temps (heureusement, le matin en temps normal, je me débrouille tout seul). Dans l’idéal il faudrait appliquer la lotion sur le visage en mimant la dame dans la vidéo de démo officielle en dessous. Dans mon cas, je me débrouille comme je peux mais je ne vous cache pas que je prends un plaisir certain à me masser le front, les joues, le bout du nez, à me donner des petites claques pour me réveiller.

Il n’y a rien à rincer, juste attendre que la peau absorbe complètement la lotion pour pouvoir passer à l’étape suivante. Dans ma routine matinale, j’ai tout bien calibré pour que je puisse mettre la lotion après avoir mis les lentilles et juste avant de me brosser les dents : en règle générale, le temps du brossage correspond au temps d’absorption. Une fois la peau bien sèche, bien douce, bien hydratée, je peux passer à ma crème du moment.

Verdict :

C’était la première fois de ma vie que je me photographiais l’intérieur de la main : une expérience vraiment bouleversifiante. Vraiment.

Sinon, en ce qui concerne la lotion : cela fait maintenant deux mois que je l’utilise, quotidiennement. Je n’en suis qu’à la moitié du flacon ! Je devrais peut-être essayer d’en mettre dans mon café le matin, pour terminer le truc plus vite, mais je ne bois pas de café. La lotion promet donc la réduction des points noirs, l’hydratation et une meilleure récupération des dégâts causés par le soleil. Pour les deux premiers, mission accomplie haut la main ! Ma peau est plus douce et, après application, je sens clairement qu’il y a quelque chose de changé, de plus frais, de plus léger, un peu comme dans la pub pour les yaourt Perle de Lait, mais en moins ridicule. Pour le soleil, là, je n’y puis rien, c’est la météo qui a manqué le rendez-vous.

Et le whitening dans tout ça ? Pour reprendre les termes de Sasha, « le but des cosmétos whitening est non pas de rendre la peau la plus blanche possible, mais la plus nette et unie possible ! Sans le moindre défaut pigmentaire, quelle que soit la carnation.  » Vous savez quoi ? Mission accomplie ! [Même si c’est vrai que ça aurait été encore mieux si je l’avais utilisé conjointement avec un autre produit de la même gamme, soit : l’essence, le lait, le nettoyant ou le masque. C’est bête, il va falloir que j’en achète et que je me penche sur la question.]

Bruno content. (Et Sarah contente aussi, parce que j’ai moins de points noirs et que je commence à avoir une peau qui ne ressemble pas à une croute de rhinocéros.)

12 commentaires

  1. Elle était dans une de mes dernières commandes Sasa, mais j’attends de finir ma lotion Ex-White de Ünt avant de commencer celle-là :) Par contre c’est nul, il n’y a pas Minnie sur mon flacon *jalouse*

    1. Eh eh. D’après Sarah il s’agissait d’une édition limitée (mais, en toute honnêteté, j’aurais pu m’en passer). Bon, il faut quand même reconnaître que le rose de mini sur le bleu de ma table de jardin, ça va plutôt bien ensemble. :D

      1. MINNIE bon sans de bonsoir ! Avoue que tu le fais exprès vile Thaïlandais !

  2. Ahaha j’aime beaucoup cet article ! Je serais bien tentée aussi mais j’ai décidé de n’acheter ni nettoyant, ni lotion, ni crème avant d’en avoir terminé un flacon ou un pot… C’est là qu’on se rend compte que ça se consomme pas si vite tous ces produits !

    Sinon juste une question: Dermafoliant=daily microfoliant de Dermalogica ? Très bon produit aussi ^^

    1. Ca c’est une très bonne question, et si je ne dis pas de bêtise il me semble bel et bien qu’il s’agit du Daily Microfoliant de Dermalogica :)

  3. Mais elle a l’air trop trop trop bien cette lotion *__*. Elle sera dans ma prochaine commande Sasa.
    Sinon j’ai été morte de rire de voir Bruno se fait reprendre par Sasha ET Sarah. Mon pauvre xD!

    1. Tu es sûre que ce n’est pas deux Sarah plutôt qu’une Sasha et une Sarah ? :p
      C’est vrai qu’on s’y perd un peu avec nos prénoms !
      Il faudrait monter un groupe de soutien pour tous les Bruno maltraités (héhé).

      Bref, je ne suis pas mieux, j’ai aussi fait une faute d’orthographe dans mon commentaire précédent :(

  4. Je crois que je vais finir par commander des produits de beauté asiatique car c’est typiquement le problème que je rencontre avec ma peau : elle n’est pas uniforme et c’est moche !

  5. Je veuuuuxxx et cette édition limitée ralala.

    1. Elle n’est plus disponible actuellement, mais il me semble qu’HadaLabo en fait régulièrement (j’ai cru voir une édition avec Daisy, mais rien n’est sûr).

  6. MINNIE ! I want it ! (Sarah avait raison, ce produit va me plaire : packaging + produit en lui même = je sens que ça va me plaire). Manque les sousous maintenant. Et une nouvelle version limitée de Disney (et pas Daisy, j’aime pas Daisy)

    1. HadaLabo, la marque qui pense aux Bruno et aux Adèle <3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :