Chronique d’une nouvelle peau – Episode 4 : Microfoliant party ! (#Acte 1)

Je déteste les jours fériés. Vraiment. C’est comme des dimanches mais en plein milieu de la semaine. Les jours fériés, tout est fermé, même la télé se met en grève et nous ressort les navets du frigo. Alors, du coup, je m’occupe comme je peux : vaisselle, lessive, ménage, repassage, jeu flash sur l’ordinateur, glandouille sur l’iPhone. Et puis, quand le soleil commence à décroitre dans le ciel, LA révélation (j’ai beaucoup de révélations cette semaine) : et si je prenais ma douche ? De l’eau chaude, un moment rien qu’à moi, un cocon de bien-être, la peau toute propre, oui, c’est bien la douche. Et donc, j’ai pris ma douche. Et qui dit douche dit routine beauté (du matin ou du soir, peu importe). Et qui dit routine matinale (à 14 heures, je sais, c’est moins sérieux) dit Dermalogica Daily Microfoliant. Depuis le temps que je voulais vous en parler, c’est l’occasion ou jamais. Et comme je vous aime bien, je vais même faire mieux : une petite comparaison entre le Dermalogica Daily Microfoliant et le HABA Squa Powder Wash.

Ce mini-comparatif, qui n’en est pas un (et je vous expliquerai pourquoi tantôt), se déroulera en trois actes (prétexte pour tenir trois chroniques). Le premier présentant les deux produits, le deuxième uniquement sur Dermalogica et le dernier sur HABA. Le suspens ? C’est que je n’utilise le Squa Powder Wash que depuis 1 semaine, donc à l’instant où j’écris ces lignes, je suis vierge de toute conclusion à son propos.

Présentation des combattants :

A ma gauche le Dermalogica Microfoliant, casaque blanche et grise, 153x52mm de plastique cylindrique. Look de bombe aérosol, mais avec une tenue plus sobre et plus sexy. Un beau bébé de 75 grammes qui ne se laisse pas apprivoiser comme ça : comptez environ 873€ pour se le procurer ! Bon, ok. 873€ le kilos, ça fait relativiser mais nous aboutissons quand même à 65,50€ le flacon. Ouch. Je comprends mieux pourquoi ses premiers mots lorsqu’ELLE me l’a donné : « tu ne le gâches pas, ça coûte les yeux de la tête !« 

A ma droite le HABA Squa Powder Wash, casaque blanc perlé, 131,42mm de haut, 45mm de diamètre à la taille et 27,86mm de diamètre au niveau du bouchon. A côté du Dermalogica il passe pour un gringalet mais ne vous y fiez pas : ce petit bonhomme contient 80 grammes de produit, pour seulement 29$ ! Au cours actuel du dollar, cela fait environ 279€ le kilo. Cette information est utile ? Je ne sais pas : vous connaissez beaucoup de personnes qui achètent leurs cosmétiques au kilo ?

What qu’il y a dedans ?

Les deux produits sont des poudres. Je précise : des poudres blanches, donc exactement la même couleur, extrêmement sensibles à l’eau. Il faut donc veiller à refermer immédiatement les bouchons après utilisation, sous risque de laisser l’humidité tout gâcher. Dans les deux cas la texture (sèche) est très proche de la farine, avec des grains un peu plus grossiers et abrasifs pour le Dermalogica, un peu plus doux chez HABA. A l’œil nu il est difficile de les discerner mais une fois dans la main on ne peut pas se tromper. Petite astuce : une fois mouillé, le Dermalogica mousse assez peu. Le HABA, quant à lui, se rapproche plus du talc et, une fois humidifié et travaillé dans la main, il a une plus forte propension à s’agglutiner et former de petits grains (comme du raisin de Corinthe).

Le détail qui tue : le système de dosage.

Pour l’un comme pour l’autre, l’idéal serait de pouvoir s’en mettre « une demi-cuillère à café dans la paume de la main ». Sauf que je ne sais pas vous mais moi, le matin, j’ai pas les yeux en face des orbites et j’ai du mal à évaluer (en plein demi sommeil et pas aidé par myopie) les quantités. De fait, j’attends au minimum un bec verseur efficace (oui, exigeons de patauger dans le luxe ergonomique) et facile à doser. Vous savez quoi ? Ce n’est le cas ni pour l’un, ni pour l’autre.

Chez Dermalogica on a opté pour une double sortie, pas très pratique parce qu’il faut retenir son coup de main pour ne pas trop s’en verser. Le tout est masqué sous un imposant bouchon vissant, bien scellé mais pas facile à refermer quand on a du produit dans la main gauche et  que la main droite est toute mouillée. Bon, une fois, j’ai bien essayé de le revisser avec mes dents, mais je n’ai pas une bouche assez grande. Faites donc très attention ! Chez HABA on a droit à une sortie unique, centrale avec un clapet qui se referme d’une pichenette : bien vu Lulu ! Par contre, l’absence d’une seconde ouverture empêche de faire appel d’air. Du coup, quand on le verse, on est tenté d’appuyer un peu trop fort sur le flacon et, d’une manière générale, je me sert plus et plus rapidement du HABA que du Dermalogica. Sur cet aspect j’ai un avis neutre, pour ne pas dire extrêmement mitigé. Petite touche ergonomique non négligeable pour les voyageuses : le fait que le Dermalogica ait un bouchon vissant est plus sécurisant avec moins de craintes relatives à une ouverture inopportune au fond de la trousse de toilette, ce qui vient compenser son gabarit plus imposant.

Alors, trêve de teasing, passons au test terrain : et… ah non, ça, c’est pour la semaine prochaine. J’espère que vous serez là, parce qu’il y aura plein de photos de ma tête couverte de mousse dedans. (Ou pas.)

;)

2 commentaires

  1. OMG, tu fais partie de ceux qui disent « tantôt ». Je serai presque contente de ne pas être la seule à utiliser ce mot, si ce n’était que tu ne le dis pas dans le même sens que moi T_T (ici, tantôt veut « cet après-midi », beaucoup plus économique pour la salive !)

    C’était le commentaire utile du jour, je vous remercie de votre attention.

  2. Hâte d’être à la semaine prochaine pour avoir la suite !!!

    Sinon petite astuce pour le prix du Microfoliant de Dermalogica : pour économiser une vingtaine d’euros, je le commande de l’autre côté de la Manche. A £29.99 et £3.50 de fdp, je trouve ça quand même plus avantageux (et j’avoue que sinon je ne l’aurais jamais acheté…) — je sais pas si on peut faire de la pub alors je dirais juste que dans le nom de ce fameux site, il y a « Jersey » ;o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :