Qui prend soin des geeks ?

Le week-end dernier, alors que je feuilletais avec gourmandise mon magazine informatique préféré, je suis, fatalement, tombé sur la quatrième de couverture. Et ce serait un euphémisme que d’écrire que j’ai hurlé de rire (même si je me suis retenu, parce que ça aurait couvert le chant des grillons et des tourterelles [oui, mes p’tites dames, parce que quand je pars en week-end c’est forcément loin de la pollution parisienne, na !]). Et ce serait un euphémisme que d’avouer que cette publicité m’a, quand même, un p’tit peu, poussé à me poser des questions.

La société responsable de cette campagne de pub est une compagnie américaine, Antec, que vous ne connaissez peut-être pas mais je suis certain que vous avez toutes un amoureux ou un ami geek qui, sur le bout des ongles, saura vous parler de cette entreprise qui fabrique des boîtiers d’ordinateurs, des alimentations et des ventilateurs (entre autre choses). Antec est un géant discret, et comme beaucoup d’autres marques nous avons tous quelque chose chez nous qui porte leur griffe (le papa de Sarah, par exemple, a un ordinateur Antec, mais je suis prêt à parier qu’ELLE ne le savait pas). Mais là n’est pas le sujet du jour.

Avez-vous remarqué que, dans la publicité d’une manière générale et dans la beauté en particulier, c’était toujours plus simple de caricaturer les gens ? Ceci est un truisme. Les Belles sont des Barbies (ou des fil de fer survitaminés et surbronzés) quand les geeks sont des gentils pourceaux un peu monomaniaques et carrément hermétique à toute forme de communication sociale. C’est chouette, c’est pratique. Mais avez-vous remarqué sur la blogosphère ô combien le précepte « les opposés s’attirent » semble criant de vérité ? Où que je regarde, quels que soient les blogs que je lis, il y a toujours un geek derrière la geekette beauté. Il y a par exemple nos deux copines tenant un blog comportant le nom « beauté » qui cachent, sans vraiment les cacher, un conjoint fondamentalement geek : informaticien pour l’un et/ou « collectionneur » de jeux vidéos pour l’autre. Si vous ne vous reconnaissez pas, vous avez forcément une amie qui tient un blog dont le petit copain est féru de HTML, CSS, PHP, et, non, je ne dis pas par là que les demoiselles sont incapables de se débrouiller seules avec un ordinateur (mais quand même un peu, parce que si vous saviez tout faire, nous ne servirions plus à rien, alors soyez sympas, faites semblant de pas maîtriser et laissez-nous cette miette de fierté).

Bref, que disais-je ? Ah, oui. La publicité d’Antec m’a fait réagir, parce que, quelque part, c’est l’histoire de ma vie. Bon, ok : c’est l’histoire des quatre derniers mois de ma vie. Je ne vais pas vous refaire en long, en large et en binaire le coup du « Depuis que je m’intéresse aux cosmétiques », mais il faut quand même que je vous avoue que depuis Modjo, je parle beaucoup moins d’ordinateurs, j’ai un peu coupé mes liens avec copains bidouilleurs et malgré tout cela, ma peau est beaucoup plus belle et beaucoup plus douce. Le truc chiant, par contre, c’est que l’on me prend rarement au sérieux quand j’explique que le matin je prend plaisir à me mettre 36 trucs différents sur la face, de l’humide, du presque humide, du sec qui fait de la mousse, du visqueux et du délicieusement odorant. Et alors ? Moi aussi j’ai le droit de prendre soin de ma petite bouille jouflue d’asiatique, tout comme j’astique soigneusement la poussière et les chromes de l’ordinateur que je n’ai pas.

Tout cela, vous savez, me laisse songeur. Un peu comme s’il y avait des choses que l’on avait le droit de faire, parce que socialement admissibles, et d’autre absolument répugnantes parce que sexuellement mal calibrées. Aaaah qu’il est loin le jour où nous, blafards parmi les blafards, spectres parmi les spectres derrière nos écrans, pourront joyeusement marcher dans les rues en sentant bon, bien coiffés, bien apprêtés, parce que, quand même, nous sommes des êtres humains comme les autres et parce que, quand même, c’est pas parce qu’on laisse parler notre côté féminin qu’on est tous des otakus.

Voilà. Maintenant, vous savez presque tout ce qui se passe dans ma tête quand je vois une page de pub dans un magazine. Alors j’vous raconte pas quand je vais voir un chef d’oeuvre au cinéma (ou que je suis obligé de regarder « Blanche Neige » sur très, très grand écran avec ELLE, vous savez, ce film ode à la jeunesse éternelle, ou quand la comm. de Diore croise un remake du Seigneur des Anneaux).

C’était la minute Bruno. Merci de m’avoir lu. :)

Advertisements

3 commentaires

  1. Nan nan.. je vois pas du tout de qui tu parles là..! (^_^) Ceci dit, mon « geek » ne m’aide pas du tout pour mon blog (ça ne l’intéresse pas paraît-il… même si je le soupçonne de le lire en douce de temps en temps.. ehehe), il a d’autres chats à fouetter (dont le notre ^^) avec ses geekeries à lui et ses jeux vidéos (oui, il mélange tout en plus !)… bref, je crois qu’il s’entendrait bien avec le geek de notre chère amie dont je tairai le nom… hein LAM ??! ahahaha

  2. Il est très bien cet article, bien écrit, drôle…lu d’une traite!! Et oui oui oui aux mecs, geeks ou pas, qui prennent soin d’eux!

  3. un régal a lire !

    N’hésites pas à visiter ma Bubble. Et a t’abonner sur Hellocoton si ça te dis je ferai de meme ;)
    A très bientôt
    Milie de Futile-Utile
    http://miliesbubble.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :