Petit guide sur les soins du visage à l’attention des débutant-e-s. (partie 01)

Cet article est là pour les personnes complètement perdues dans le monde vaste des cosmétiques et qui ne savent plus où donner de la tête :D ! Il est aussi là pour aider à poser les bases d’une routine bien pensée. J’en profiterai aussi au passage pour enfoncer le clou sur certaines choses et faire face à certains clichés.

Mon article n’est pas la Sainte Bible des cosmétiques, mais j’espère qu’il pourra aider ceux qui sont complètement déboussolés par ce qu’on peut lire et entendre à droite et à gauche.

1ère étape. – Connaître son type de peau et savoir identifier les défauts de sa peau.

Tout d’abord, ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas à déterminer votre type de peau et son « sous-type » à la minute qui suit. Connaître sa peau prend du temps et demande de l’observation. Devient-t-elle plus sensible lors des changements de température ? Tire-t-elle après un passage à l’eau ? A-t-elle des imperfections après avoir manger un aliment précis ou après une nuit courte ? Les questions sont sans fins. On apprend aussi à connaître sa peau au fur et à mesure des utilisations des produits. Cela peut prendre des années (c’est décourageant dit ainsi, non ?).

Les types de peau sont :

  • sèche
  • normale
  • mixte (généralement une zone T -front + nez +menton- grasse et les joues sèches. Vous pouvez aussi avoir les joues normales)
  • grasse
(certaines personnes -notamment la cosmétologue Joëlle Ciocco- affirment que les peaux mixtes n’existent pas, nous n’entrerons pas dans les détails).

Les sous-types sont (liste non exhaustive) :

Et bien sûr, d’autres soucis d’ordre esthétique viennent s’ajouter (sinon ça ne serait pas drôle) tels que les taches pigmentaires, les rides, la perte de fermeté, le teint terne, les cicatrices en surface…

Par exemple, ma peau est normale et déshydratée avec de l’acné rétentionnelle. Elle manque aussi d’éclat et je dois traiter des cicatrices en surface.

Vous pouvez très bien avoir une peau sèche avec de l’acné ou une peau grasse et déshydratée/sensible. Il n’y a pas de combinaison incompatible.

Si vous avez une acné qui vous gêne / de l’eczéma / de la rosacée ou je ne sais quelle maladie dont je ne connais pas le nom et qui vous parait suspecte, consultez un dermatologue au lieu de laisser le problème s’empirer. Parfois, tous les conseils d’internet ne peuvent rien à votre situation et rien ne vaut l’avis d’un professionnel. 

2ème étape – Savoir à quoi sert chaque produit.

Cette étape peut sembler complètement stupide, puisque l’usage de certains produits semblent couler de source, alors qu’en fait, leur usage est méconnu !

  • Le démaquillant. Il ne sert pas seulement à démaquiller, ce n’est pas parce qu’il y a la racine « maquillage » dedans qu’il sert seulement à enlever les combos fond de teint / correcteur / poudre… Le démaquillant permet d’enlever les protections solaires (particulièrement tenaces), le maquillage (entre autre) et le sébum. Il permet aussi d’emprisonner les particules de pollution. A ce que je sache, (presque) personne n’échappe aux particules de pollution. Dans un monde idéal, même les hommes devraient utiliser un démaquillant.

Textures : Lait / Baume / Huile / Gel / Crème

La lingette démaquillante est proscrite.

  • Le nettoyant. Il sert à enlever les résidus du démaquillant et les particules sèches comme les cellules mortes ou les particules de pollution.

Textures : Gel / Mousse / Crème / Poudre

  • La lotionELLE N’EST PAS UN TONIQUE (qui, lui, contient de l’alcool). Elle ne parfait pas le démaquillage, ni n’aide pas à démaquiller, ni n’aide à rafraîchir. Ce ne sont pas ses principales fonctions. Une lotion permet aux autres soins d’être absorbés. Appliquez la à la main, tapotez votre visage sans pour autant faire pénétrer entièrement votre lotion. Votre visage doit être humide, puis appliquez les soins suivants. Appliquez ses soins sur une peau humidifée par une lotion, ça vous change la vie.

Textures : Aqueuse / Gélifiée.

  • Le(s) sérum(s)Bien plus concentré qu’une crème en actifs, ils font aussi toute la différence. Si vous n’êtes pas pleinement satisfait de votre crème (elle ne peut pas remplir toutes les missions que vous lui confiez ! Elle ne peut pas être anti-âge, anti-imperfection et contre la déshydratation à la fois par exemple), investissez dans un sérum. C’est lui qui vous permettra de « paramétrer » votre routine comme vous le souhaitez.
  • Le contour des yeux. Je fais partie du camps qui est de ne pas attendre l’âge fatidique (25 ans généralement) pour en appliquer. Le plus tôt, mieux c’est ! Cette partie ne produisant pas de sébum, on devrait au contraire redoubler d’attention envers elle.
  • L’hydratant. Je n’aime pas dire « la crème hydratante », car pour ce qui est de mon cas, je m’hydrate avec une huile :D. Selon moi, l’hydratant finalise toutes les étapes précédentes et a pour principale action, comme son nom l’indique, d’hydrater ou de nourrir (selon son type de peau et ses soucis). Comme l’étape finale a pour but d’hydrater/nourrir et de protéger la peau des agressions extérieurs ou de l’aider à se ressourcer, c’est là que l’utilisation du sérum prend tout son sens puisqu’il permet de corriger précisément les défauts de la peau !
  • La protection solaire. Si vous n’utilisez pas de protection solaire, votre routine ne sert à rien, voilà, c’est dit. Les UV épaississent la peau (= pores dilatés, imperfections, teint terne) et pénètrent profondément dans la derme et créent les rides/la perte de fermeté/ les taches pigmentaires de demain. Ils ne sont avantageux dans aucun cas. Choisissez toujours la protection maximale été comme hiver quelque soit votre phototype (pourquoi se priver d’un si bon allié ?). Il existe des protections solaires matifiantes, comprenant des actifs anti-âge, sans nanoparticules, pour les peaux acnéiques… Vous avez le choix ! Utiliser une protection solaire au quotidien ne provoque pas de carence en vitamine D (sinon, ça se saurait depuis le temps en Asie).

Pour finir, bronzer est un stress pour la peau (et donc rien de bon). Investissez plutôt dans un sérum éclat si vous voulez une belle peau sans l’endommager.

Je passerai sous silence les pré-lotions, les pré-sérums et les émulsions (plus spécifique au marché asiatique).

3ème étape – Savoir bien choisir ses produits.

Par pitié, débarrassez-vous de vos préjugés !

20110126170627_00001

  • Un produit cher n’est pas forcément un produit bon. Il existe actuellement une plâtrée de bons produits à des prix raisonnables bien meilleurs que les produits haut de gamme.
  • Apprenez à décrypter la liste des ingrédients. C’est fastidieux, c’est long, c’est ennuyeux… Et cela vous permettra d’éviter de mauvais achats. Huile minérale et peaux à imperfections font mauvais ménage, tout comme le Sodium Laureth Sulfate et tous les types de peaux. Cela vous permettra aussi de savoir dans quoi vous investissez. Allez-vous payer 50 euros pour un produit composé principalement d’huile minérale ou ayant de l’Alcohol Denat en second ingrédient ? La réponse est non !
  • Lisez plusieurs avis sur ledit produit sur Beauté-Test ou MakeUpAlley (si vous maîtrisez la langue de Shakespeare). Faites aussi des recherches sur internet, en particulier sur les blogs. Vous lirez bien évidemment aussi bien du positif que du négatif (avec généralement une certaine propension pour l’un des deux). Essayer un produit de beauté, c’est un peu un jeu du hasard. On ne sait jamais si le produit aura une action inverse à celle attendue, n’aura aucune action, aura une action bénéfique voire spectaculaire…
  • Ne vous fiez pas aux odeurs/textures/couleurs du produit. Combien de fois ai-je lu pour justifier l’achat d’une crème qu’elle sentait bon… Certes, c’est agréable à l’application, mais ce n’est pas parce qu’une crème sent bon/est blanche, qu’elle est plus efficace qu’une autre. Idem pour les textures : une texture huileuse ne signifie pas qu’elle va graisser la peau… Cela dépend bien plus de la texture : cela dépend de la composition et de l’application du produit.
  • Sachez équilibrer votre routine. Ne prenez pas une totale de soins anti-imperfections, prenez seulement le nettoyant et le sérum, et hydratez votre peau avec la lotion et la crème par exemple.

Voilà pour la première partie, je vous invite à cliquer sur les liens, la suite la semaine prochaine !

Source image : ÜNT

10 commentaires

  1. Article très intéressant, pas que pr les débutantes :)
    Par contre je ne suis pas d’accord pour la protection solaire tous les jours de l’année… c’est une mode en ce moment, mais tous les dermatos que j’ai vus m’ont dit de ne mettre de n’en mettre que lorsqu’on va se mettre au soleil (mais du 50 surtout!). Pourquoi?
    1. Quand on en met le matin, au bout de deux heures les filtres se sont dégradés, or la dose de soleil qu’on a pendant ces deux heures est la plupart du temps infime
    2. Surtout, les filtres en se dégradant produisent des radicaux libres. Il faut donc que ça « vaille le coup » de mettre de la crème, càd qu’il y ait bcp de soleil :)

    1. Cela doit dépendre des filtres utilisés, non ? Les filtres minéraux ne se dégradent pas à ma connaissance. Je les choisis aussi sous forme « normale » (pas sous forme de nanoparticules). Je peux comprendre le fait de ne pas se protéger du soleil avec une protection solaire, mais il faudrait à mon avis compenser avec un sérum antioxydant par exemple (ou avoir une alimentation riche en antioxydants -mais dans une certaine mesure cependant-).

      Je sais que sur certains points, les avis peuvent diverger (crème solaire, nombre de produits, application de tel produit à partir de tel âge…)… En tout cas, j’ai appris des choses grâce à ton commentaire (notamment que la dégradation des filtres amène la production de radicaux libres). Merci !

      1. Pour ma part, je sais que la protection solaire quotidienne toute l’année est très controversée et je ne suis personnellement pas adepte de la protection en permanence. Déjà pour les raisons que GC a évoqué et aussi parce que l’innocuité des protections chimiques qui constituent donc la majorité des crèmes solaires est vraiment un gros débat mais il semblerait qu’a force de soumettre la peau quotidiennement à des SPF, on « habituerait » la peau à etre assistée et donc à être fragilisée voir bloquer son système de défense face aux radicaux libres qui sont réellement LA cause du vieillissement, si un jour il y avait des RLO en masse (dis comme ca ca fait plutôt attaque de mutants….). Apres ce n’est jamais tout noir ou tout blanc, et moi meme je ne sais pas encore finalement ce qu’il faut vraiment faire donc je ne suis pas la pour dire il faut ou il ne faut pas. Toute info supplémentaire est bonne à prendre. Concernant les filtres minéraux, justement la je me dis que ca peut être différent étant donné que ce n’est pas le meme mode d’action et que le zinc, qui est l’actif principal, est de facon générale, bon pour la peau. Par contre, c’est sur que s’il se dégrade comme les spf chimiques ca devient une autre prise de tete donc jusqu’à maintenant je me pose encore des questions, meme s’il est évident que je ne suis pas suicidaire pour m’exposer au soleil par cette chaleur torride et avec cette peau rebelle, sans protection. Les seules choses qui, à mon avis, sont vraiment prouvées niveau efficacité/autres effets sont, comme tu dis, l’utilisation des antioxydants ne serait ce que par l’alimentation, et un bon soin anti radicalaire, puisque ce qui fait vieillir et qui endommage surtout, ce sont les radicaux libres. Mais niveau protection solaire je cherche encore quelqu’un qui pourrait éclairer ma lanterne haha

      2. Commentaire très intéressant !
        Je pense qu’une exposition modérée du soleil, une protection en été et des antioxydants toute l’année sont déjà une bonne base. Personne n’a raison sur ce sujet, c’est selon les sensibilités de chacun.
        Je suis d’accord sur le fait que la peau se déshabitue au soleil, d’où les cosmétiques Esthederm (j’aime moyen leur composition, mais on fait avec ^^)

  2. Article très intéressant et qui fait écho à une discussion avec Sasha. Car ce n’est pas le tout d’essayer des produits (entre autre asiatique) encore faut-il les utiliser correctement :)
    Merci beaucoup.

    1. Je t’en prie !
      La seconde partie vient dans la semaine o/

      1. Ah c’est une bonne question pour les filtres minéraux. Je pense que si. En fait c’est Nelly de nelly-cosmétique qui avait parlé de ça et je pense qu’elle l’aurait mentionné si ça ne concernait pas les filtres minéraux… Il faudrait lui demander mais elle a fermé son blog :'(
        En tout cas je fais vraiment confiance à une des dermatos qui m’a dit ça, elle est vraiment géniale (à tel point que c’est la croix et la bannière pour avoir un rdv), très sérieuse et en plus j’ai une peau hyper fragile et blanche, donc je suis un cas extrême!

  3. Article extrêmement intéressant rempli de super bons conseils! A faire tourner que l’on soit accro au millefeuille ou pas! :p

  4. Coucou alors moi j’ai une petite question sur les types de peau : est ce que c’est possible d’avoir la peau sèche mais d’avoir quand même des points noirs? J’en ai un tas sur le nez et pourtant j’ai bien la peau sèche (pas une trace de sebum à l’horizon)

    1. C’est tout à fait possible, oui.
      Tu peux faire des masques d’argile rose uniquement sur le nez, utiliser localement un sérum à base d’acide salicylique, ou même un pinceau spécialement fait pour (http://www.wishtrend.com/429–tosowoong-spot-pore-brush.html) à utiliser lors du nettoyage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :