La galère des crèmes solaires.

Le titre aurait aussi très bien pu être « le casse-tête des crèmes solaires » mais ça manquait de rimes, voyez-vous.

J’avais entendu parler d’un article publié dans Libération nommé « Soupçons sur les indices ». Je me disais que ce serait fortement intéressant que j’y jette un coup, chose que j’ai pu faire ce matin, à 6 heures à l’aéroport Charles de Gaulles (non pas pour partir en voyage, mais pour accompagner Bruno). Bruno étant presque parfait, il m’avait apporté ce fameux article sans que je lui en fasse la requête, ni ne lui en touche quelques mots. Il s’était dit que ça pouvait m’intéresser.

J’ai donc lu le papier. Il est question d’une spécialiste des cosmétiques (Laurence Coiffard) qui remet en cause l’actuel test de mesure de l’indice solaire, et qui dénonce les indices « mensongers ».

Le test utilisé actuellement et majoritairement par les laboratoires est le in vivo : il se fait directement sur la peau de l’homme en bombardant d’UV le dos sur lequel une partie est enduite de crème solaire, l’autre non. On attend l’apparition d’un coup de soleil pour mesurer l’indice.

Celui que la spécialiste préconie est le test in vitro : on bombarde d’UV cette fois-ci, non pas un humain, mais une plaque de plastique translucide, en mesurant la quantité de rayons qui traversent le film de crème solaire.

Le premier test permet d’obtenir des résultats plus satisfaisant que le second. De plus, les laboratoires n’hésitent pas à ajouter d’autres ingrédients (comme des anti-inflammatoires) pour retarder l’apparition des coups de soleil, mais cela ne veut pas dire que la peau est protégée pour autant des UV. Pas besoin d’un coup de soleil pour montrer que la peau est endommagée.

Au test in vitro, les crèmes solaires minérales sont les grandes perdantes puisqu’elles ne peuvent être formulées qu’à partir de deux filtres (le dioxyde de titanium et l’oxyde de zinc). Pour avoir un indice correct (SPF30), il faudrait que ces filtres soient présent sous forme de nano-particules, or ces molécules sont sujet à controverse.

Après la lecture de cet article, je me sens comme frustrée. J’entends tout et son contraire, et ça m’agace. Je ne sais donc pas si je peux me fier aux indices UVA (et même si ils existent réellement), ni si les filtres chimiques et les nanoparticules sont dangereuses sur le long terme, ni à quelle crème solaire je dois me vouer puisqu’une bonne partie est à mettre au bûcher.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut apparemment faire confiance aux marques du groupe Pierre Fabre, à Bioderma et Esthederm, à Eucerin et à Nivea.

Pour vous donner une idée des différences sur les indices : Le Bioderma Photoderm max fluide SPF50+ aurait une protection entre 71 et 81 (bien !), mais le Lovea Kids Bio SPF30 aurait une protection entre 8 et 10.

Du coup, je n’ai aucune idée de quelle protection solaire je vais utiliser après ma Petite Marie Organics et la Etat Pur. Une chose est sûre, je ne suis pas prête de lâcher mon sérum à la vitamine C, et je vais miser sur une alimentation plus riche en anti-oxydants. Si je ne peux pas fier aux crèmes solaires, il faut bien que je me rattache aux anti-oxydants…

Petit rappel de comment appliquer sa crème solaire et en quelle proportion par Anessa. Il faut appliquer l’équivalent d’une pièce de 10 yens (soit 1 euro) sur chaque point indiqué (un sur le front, sur le haut du nez, sur chaque joue et sur le menton, puis de l’étaler comme le montre le petit schéma.

11 commentaires

  1. En même temps il y a toujours quelqu’un pour crier au feu^^
    Moi je me dis que ma crème solaire fait très bien son job puisque j’ai fait une rando sous 36° vers midi ( pas le choix) et que je n’ai même pas bronzé ni brulé ( pourtant je sentais que le soleil était mauvais!) et j’ai une peau pâle et de rousse avce tâches de rousseur et tout le tralala qui brule en 10 minutes… en tout cas c’est sûr, on peut y aller franco sur les antioxydants!

    1. Et oui… Qui aurait crû que le monde des cosmétiques était aussi mouvementé ?
      Ta crème solaire, c’est laquelle ? : D

      (maintenant, je commence à douter de ma crème solaire bio, bravo u_u)

  2. Haha en lisant le titre, je me suis demandé si tu avais lu cet article justement ^^ je ne l’ai pas lu mais j’en ai entendu parler à la radio ;)
    Il y avait une représentante des crèmes solaires bio qui disait que justement, quand les produits bio son testés de manière traditionnelle, ils ont un indice meilleur que celui indiqué.
    Le journaliste qui a écrit l’article il me semble, a dit quelque chose de très sensé sur les tests c’est que ce sont les fabricants de crème solaire qui sont les créateurs des tests in vivo. Or en informatique par exemple, on sait très bien que les tests seront faussés si c’est la même personne qui code et qui fait les tests.
    Du coup je suis paumée complètement…

    1. Forcément, la représentante des crèmes solaires bio doit continuer de vendre ses produits, elle ne pourra pas aller dans le sens de la spécialiste, même si elle sait qu’elle est en tort (je pense). Je trouve cependant le test in vitro mieux que le test in vivo, il me semble plus précis. Attendre qu’un coup de soleil arrive, c’est vague et ça dépend des individus…

  3. J’avais entendu parler de l’article sans le lire moi aussi. Et je pense aussi que le test in vitro et mieux qu’un in vivo. En 23 ans je n’ai pris qu’un coup de soleil dans ma vie, et je ne bronze pas, jamais. Donc si on fait un test sur moi, toutes les crèmes sont à 50 ^^
    D’ailleurs j’ai beau connaitre tous les méfaits du soleil, je préfère manger des anti oxydant et me protéger à l’aide d’habits/ombrelles, que de mettre de la crème.

  4. que faire que faire? hum? faire confiance aux grands groupes? c est vrai qu avec tous les discours contraire que l on entend c est un peu le bordel pour savoir quoi faire.
    Je pense aussi que prendre des gelules de preparation bronzage en ete ca peut etre pas mal, manger beaucoup de fruits et legume riche en betacarotene et antooxydant, se couvrir le plus possible meme si il fait chaud, sortir avec un beau chapeau pour avoir la classe un peu quand meme…

    Moi j utilise l huile seche spf50 d eucerine et elle est vraiment geniale, elle n ai pas grasse du tout, elle a une texture tres fluide type eau, elle penetre tres rapidement et protege niquel (dixit la fille qui fait ses footing à midi^^)
    pour le visage j ai l emulsion peaux grasse spf50 d avene mais je la trouve vraiment bofbof donc je suis a la recherche d une creme spf50 avec le plus de PA non grasse, limite matifiante mais je cherche encore desesperement (je suis donc preneuse pour les bons plans :D )
    à lire je pense aussi (mais tu as du le faire) les articles de (de)maquillage sur les cremes solaires et les indices, elle revient justement sur cette histoire des test in vivo et in vitro.

    Bonne journée <3

    1. Le lait Perfect de la marque Biore peut-être ? Il semble correspondre à tout ce que tu recherches ^^

      Tout à fait d’accord avec toi pour la nourriture et le CHAPEAU ! Je ferai ça l’année prochaine <3 (là, j'avoue que j'ai la flemme de me mettre à chercher un chapeau ._.)

  5. ouai attends je parle de demaquillage alors que c est justement toi qui m en a parler dans ton precedent article o__O je suis parfois a l ouest (je rentre de mon jogging j ai du me faire une insolation^^)

  6. Je suis de ton avis, on lit tout et son contraire sur les protections solaires en ce moment. A tel point que je trouve certains articles assez biaisés…

    Enfin, perso, je fais une confiance aveugle aux protections solaires Asiatiques. Le lait Bioré m’a montré son efficacité sous le soleil Africain donc j’y reste fidèle.

    Pour le corps = Bioderma. Valeur sûre.

    Et pareil, je me drogue au anti-oxydants(Vitamine C, Fullerene)

  7. C’est vrai qu’on ne sait pas trop quoi penser après quand on entend un peu de tout.
    Moi personnellement je remarque rien de l’efficacité de ma crème solaire pour le visage. J’ai habituellement pas de coups de soleils, quand aux effets vieillissants du soleil, je ne saurais les mesurer sur mon visage. Pour l’instant je mets de la crème solaire pour ne pas avoir de tâches noires quand je serais plus vieille, après pour les effets directs, aucune idée =)

  8. Je confirme, j’ai testé la Bioderma indice 50 cette année, c’est la première fois que je n’ai pas eu de coup de soleil ni d’allergie solaire, ni de pelage…m^me sous la canicule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :