Apprendre le japonais – partie 03

Alors déjà, en janvier, il faut croire que j’avais la super pêche pour tenir le rythme d’une leçon par jour du manuel TRY !. Sachez que ce n’était plus le cas sinon j’aurais fini le manuel en deux mois. J’y suis allée à un rythme plus lent mais au moins, je prenais mon temps. Je revenais maintes fois sur le vocabulaire, la grammaire, le dialogue. Car si je m’étais écouté, la leçon aurait été bâclée en une soirée (parce que je suis une grande impatiente). J’essayais aussi de moins me bourrer le crâne parce que finalement, trop n’est pas bénéfique.

Je me suis relâchée la pression. Sans m’en rendre compte, dès que je voyais quelque chose de nouveau, j’avais envie de l’apprendre mais je me disais d’attendre. Si je ne l’apprenais pas maintenant, ce n’était pas grave, je retomberai sur cette notion à un moment ou un autre. Mieux valait terminer ce que j’avais commencé (mon manuel TRY ! et mon livre de Shadowing) plutôt que de m’éparpiller. Forcément, si j’étais étudiante à temps plein, j’aurais pu me permettre d’apprendre plus, mais bon, j’étudie comme je peux à mon rythme et c’est déjà très bien.

D’ailleurs, petit aparté sur les manuels mais je pense qu’il vaut mieux en avoir quelques uns qu’on étudie bien plutôt que d’en avoir une myriade et de ne pas s’y tenir. Par contre, les cahiers d’exercice m’ont manqué. J’aime bien vérifié certaines choses sur Internet mais je n’ai pas envie pas d’en faire ma principale source de ressources.

  • Je me suis enfin mise à l’application Ankin où j’ai créé plein de tableaux, principalement de vocabulaire et de phrases. A chaque nouveau mot (me semblant intéressant, je vais pas m’amuser à apprendre « cyclone extratropical » non plus. 温帯低気圧 pour les curieux), je le rentre dans l’application. Côté face, le mot en français, côté envers, le mot en japonais en kanji, puis en hiragana, puis une phrase l’utilisant. Ca m’occupe pendant mes 30 minutes minimum réglementaires quotidiennes dans le métro. Je me force à lire les phrases à chaque fois même si ça me gonfle parfois.
  • J’ai aussi regardé quelques drama : いつかこの恋を思い出してきっと泣いてしまう (itsuka kono koi wo omoidashite kitto naiteshimau), 東京タラレバ娘 (toukyou tarareba musume) et ホタルのヒカリ (Hotaru no Hikari / saison 1 et 2). Toujours bénéfique pour l’écoute, y’a pas à dire 👍🏻.
  • Ako du compte twitter Ako Kitamura a lancé son blog entièrement écrit en japonais. Le niveau est relativement facile pour un niveau JLPT3.
  • J’ai adoré le site Japanesetest4you pour confirmer certains doutes concernant la grammaire. Les mots-clés sont traduit en anglais mais au moins, je suis fixée, je sais ce que ça veut dire et il y a plusieurs phrases d’exemple
  • Je me suis un peu plus lâchée en cours de japonais à l’oral. C’est pas trop tôt… C’est seulement 3 mois avant la fin de mes cours que j’ai commencé à prendre confiance en moi. Au début du cours, nous devions raconter chacun son tour ce que nous avons fait la semaine passée. Au début, j’étais un peu timide quant au fait de raconter ma vie privée (les gens vont en avoir marre d’entendre parler de mon copain 😂). Je n’avais pas d’assurance, je préparais toujours ce que j’allais dire et apprenais mon petit texte presque par coeur. Puis j’ai commencé à prendre confiance en moi et à improviser. Il ne faut jamais lâcher et essayer de s’exprimer un peu chaque jour ! J’ai eu quelques petites occasions au quotidien qui me l’ont permis. Il y avait mon cours de japonais et je donne des cours de français à des Japonaises aussi. Il y a toujours un moment après le cours où on va finir par parler en japonais (pas bien mais c’est seulement 5 mn, que Dieu me pardonne). J’ai aussi ouvert un compte twitter où j’écris en japonais (@sarah_pyonpyon) un peu tous les jours mais je l’ai lâché depuis que je suis parte en vacances, shame on me.
  • NE PENSER PAS EN FRANCAIS quand vous parlez ou écrivez. Alors, ça ne se fait pas en un claquement de doigt, avant cela, il faut avoir intérioriser, mémoriser du vocabulaire, des phrases des expressions… Il y a ce que vous avez appris par coeur (le vocabulaire, des points de grammaires, des phrases illustrant des points de grammaire ou contenant des nouveaux mots de vocabulaire -je recommande vraiment d’apprendre des phrases par coeur-) et ce que vous écoutez, lisez… A force d’écouter et de lire, vous retombez sur les mêmes mots, les mêmes formulations type etc… Et c’est ce combo qui va vous fournir le corpus que vous allez réutiliser à l’oral. Parce qu’avant de produire, il faut avoir ingérer beaucoup de contenu. Petit à petit, vous verrez que pour parler japonais, c’est plus simple de penser japonais (merci captain obvious), parce que faire de la traduction mot à mot depuis le français, c’est la voie royale pour sortir des phrases qui sonnent faux. Ne lâchez rien, continuez, persistez, soyez patients et vous serez récompensé :)
  • Ce que j’adore, c’est quand j’ai appris un mot et que comme par hasard, le jour même ou dans la semaine, je le lis quelque part ou quelqu’un l’utilise. Je suis alors trop contente d’avoir ajouté un nouveau mot de vocabulaire à mon arc et de voir qu’il s’est très vite révélé utile !

Et mon voyage au Japon, alors ?

Y’a pas à dire, il y a une différence entre y allé avec un niveau ras des pâquerettes et y allé avec mon niveau actuel. J’ai un peu parlé que ce soit avec la famille et les amis de Kenta (et beaucoup parlé avec mon amie puisqu’on a passé une journée ensemble et que j’avais pas le choix 😄), et même si je n’étais pas la plus bavarde au monde (il faut me poser des questions sinon je n’ose pas), j’écoutais et je pouvais suivre globalement de quoi la conversation retournait.

J’étais un peu déprimée par la masse de kanji que je n’arrivais pas à lire. Dès qu’on prenait la voiture, j’essayais de lire tous les panneaux mais ce n’était guère une réussite 😂.

Je n’ai pas du tout étudié pendant ces trois semaines et même si j’avais beau être au Japon, j’aurais mieux fait de continuer. Je n’ai pas perdu mais je ne me suis pas non plus amélioré je trouve.

Et côté manuels, qu’ai-je donc acheté ?

IMG_2411.jpg

  • Pattern Betsu Tettei Drill N3. C’est un manuel avec plein de tests calqués sur le modèle du JLPT. Les corrigés sont détaillés. Par exemple, un point de grammaire est expliqué ou on revoit un kanji avec ses prononciations et des phrases d’exemple.
  • Shin Kanzen Master Reading Dokkai N3. Alors celui-ci, j’en ai lu beaucoup de bien dans un topic sur Reddit : le gars a dit qu’il a très bien réussi l’épreuve de lecture grâce à ça ! Il ne m’en fallait pas plus.
  • TRY ! N2. J’ai étudié le N3 avec le manuel de la même série, je continue donc avec TRY ! pour le niveau 2. Je l’ai feuilleté et OH MON DIEU, ça a l’air horrible. Il y a tellement de mots que je connais pas que c’en est presque décourageant. Les textes ne sont pas des plus intéressants et tournent autour du travail et de sujets sérieux, mais bon, c’est le jeu, c’est ce qu’on attend de nous. Avant de me lancer dedans, je préfère réviser le N3 pour avoir de bonnes bases solides, ça me donnera peut-être plus de courage dans quelques mois 😁
Publicités

5 Commentaires

  1. ha super intéressant de lire la suite de ton apprentissage! Je fonctionne un peu pareil alors c’est très motivant pour moi. Raconter sa semaine en début de cours….on faisait ça aussi dans les cours que j’ai suivis en asso et j’étais exactement pareil que toi! Au début je préparais et c’était presque du par coeur puis…comme j’avais moins le temps de préparer, c’est parti en expression plus libre, avec des phrases plus simples mais plus spontanée…c’est dommage je n’ai plus ces cours car le niveau stagne trop et le niveau supérieur n’ouvre jamais.
    Et moi aussi je fais des petits sauts quand un mot que je viens d’apprendre ressort quelque part, hahaha.
    Je consulte aussi toujours japanesetest4you avant de faire une fiche de grammaire…..
    Et comme toi, pas facile de tout faire et surtout de bien se cadrer et de se limiter à quelques manuels quand on a peu de temps.
    Bonne continuation!

    1. Merci ! Ca me permettra de me rendre compte de mes progrès d’ici quelques années 😁.

      Pareil, au début j’étais consciencieuse, puis moins le temps ou alors j’oubliais… un mal pour un bien ^^

      Bonne continuation à toi aussi et rdv sur twitter ou le prochain article (qui pour le coup, je n’ai aucune idée de quand je l’écrirai…)

  2. Hey,
    Je suis contente de te lire de nouveau !
    Je pense pour ma part demander un visa working/holliday d’ici trois ans et m’inscrire en école de langue, sinon je ne vais finir par lâcher prise.
    Bises
    Ara

    1. Coucou ! Tu souhaites d’inscrire en école de langues sur place, c’est bien ça ? ^^ Entre temps, tu as commencé ou tu vas commencer à apprendre la langue ? En tout cas, bonne continuation dans la suite de tes projets ! Que du bonheur ! ;)

      1. Je vais devoir commencer avant histoire d’avoir quelques bases et pouvoir me débrouiller là bas, ne serait-ce que pour trouver un job étudiant ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :